Amazing Journey

Publié le par Ju

Comme vous le savez (ou comme vous ne le savez pas encore) c’est le loriot qui m’a accompagnée à travers le premier périple, c'est-à-dire de Cergy, où je logeais depuis mon déménagement de Paris, jusqu’à Roissy.

Ce premier périple valut plusieurs études de terrain, des horaires de RER, des bus du Val d’Oise, comparaison du rapport distance parcourue/prix…

 

http://www.ville-palaiseau.fr/uploads/RTEmagicC_logo_RER_150.jpg.jpgOn opte finalement pour le RER puis bus nous menant à Roissy. Lever à 5h30 pour choper le RER de 6h13. Croyez-moi, le lancement dans l’espace d’Apollo 13 avait nécessité moins de réflexion ppréalable. Tout était fin prêt.

 

Sauf que, évidemment, on s’est levés un peu plus tard, le sol était gelé, une de mes ballerines refusait de répondre à l’appel de sa maman… bref, en un mot comme en mille, le RER de 6h13 nous est passé sous le nez.

 

Finalement, on a chopé le bus de 7h (aulieu de celui de 6h30 initialement prévu). Sur le coup de 8h, enregistrement puis séparation d’avec le brun. Premier contrôle de sécurité, je bipe : je me fais tâter mécaniquement (mais il semble que malgré le bip, le personnel d’Air France me laisse passer pour proférer mes crimes contre la nation américaine.

 

Deuxième contrôle, deuxième tâtage à nouveau, sans bip (étrange). Queue de 1h30 pour accéder à l’avion. Moi qui suis une habituée des embarquements rapides, avancer au rythme d’un pas toutes les 20 minutes me tue mais bon, je me dis qu’au bout de la queue un nouveau bonheur m’attend : me faire tâter à nouveau ! Joie !

 

Tâtage intégral cette fois ci. Je tiens à dénoncer l’amateurisme des premiers tâtages où mes seins avaient été épargnés. Mon sac à main est quand à lui contrôlé plus de 3 fois dans l’aéroport. Et ils ont même pas détecté ma pommade pour les mains. Amateurs je vous dis.

 

IMGP0002h.JPGJe monte dans l’avion, avec 2 petites heures de retard, je suis dans une place avec un siège vide à coté de moi, ce qui satisfait ma misanthropie naturelle. Coupe de champagne aussitôt, parce qu’il n’y a pas de mal à se faire du bien. Légèrement ivre, je me regarde un film nul avec Adam Sandler « Funny people ».

 

 J’aurai du m’en douter, tous les films avec Adam Sandler sont nuls, mais j’étais un peu bourrée rappelons-le.

Au bout de 4h et d’un succulent repas (comme si quelqu’un avait vomi dans une barquette sous scellé) on a fini par me refourguer comme voisin un monsieur grassouillet dont la télé est cassée, le charme de la solitude est rompu.

 

 

Je le nomme Brian. Il est à coté de moi à l’heure même où j’écris. Hello Brian-qui-regarde-un-film-avec-Lindsay-Lohan. Je vois qu’avoir une télé ne t’as pas servit à rien.

 

Que dire de ces 11heures de vol ? Que c’était incroyablement long. Que j’ai survolé avec bonheur le Groenland, le Dakota et l’Idaho et leurs plaines gelées.

 

Que j’ai constaté avec étonnement qu’Air France classe « La Marche de l’Empereur » dans la catégorie cinéma « drames et films de société ».

 

Que j’ai vu « Julie et Julia » un film sur la cuisine, qui est justement un navet (voire un four, un bœuf ! haha, voyez-vous pendant 11 heures on a le temps de penser à tous les jeux de mots à faire).

 

Que j’ai beaucoup écouté Metallica en pensant aux 38 jours à venir.

 

Que j’ai finalement papoté avec Brian, qui ne s’appelait pas Brian, et qui est sommelier dans la Napa Valley et m’a déclamé son amour pour le bourgogne aligoté.

 

11h plus tard, Martine Jardel, amie de mes parents de longue date, artiste vivant sur l’une des collines de Sf m’accueille avec un sourire. Banzai, la vie à San Francisco commence !

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Le cours des choses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ksuxcle 14/01/2010 19:01


Et bien je te souhaite un bien bon séjour à SF. Quand j'y suis allé je me suis demandé pendant 1h dans la queue comment le "cablecar" fonctionnait...
biz. C dur d'être einstein !


joanna 13/01/2010 23:54


your blog is well amazing! if I may i'll send the link to my parents! (i hope you don't mind)
take care of yourself and have fuuuuuuun


François 13/01/2010 21:04


A mon sens, deux erreurs :
1/ tu aurais du choisir la version des Who d'Amazing Journey (c'est le début de Almost Famous au passage, quand la soeur décide d'être hotesse de l'air :)
2/ tu aurais du écouter tes parents éthyliques et choisir le gin plutôt que le champ : cela saoule mieux, et on dort pendant le film débile .
Bises


kermit 13/01/2010 09:28


ravie de savoir que tu es bien arrivée! like your post juliette (it's not just cou cou^^)les premieres photos sont super (toi et tes aeroports!)bisou ptit chat!